L’antagonisme Qasim Amine, Mouwelhi, Abdallah, Nadim al-Bârûdi,

 

           L’antagonisme spirituel qui fixe aux prises la
filiation de la deuxième moitié du XIXème siècle avec celle du XXème
siècle, les inquiétudes indispensables de la société égyptienne dans l’intervalle
 politique, social, économique et
littéraire s’y procurent décrits avec une sincérité  subite, rarement d’une manière
didactique, le plus fréquemment d’une marque évidente qui fait songer à “Balzac ” et à “Flaubert”.

         La fin du XIXème siècle est régit
par “Djamâl ad-Dîn Affrânî” (1838
-1897) qui influence de son sceau le mouvement intellectuel.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

       Ce personnage, à la fois philosophe,
écrivain, orateur, journaliste, avait pour pensée essentielle de résister à l’influence
européenne, de donner aux États arabes 
des renforces pour emmener rentablement cette querelle dans le domaine politique
et social, de rétablir finalement l’influence islamique ; il collabora à retenir
en Orient la prépondérance de l’esprit religieux. Il réalise d plusieurs
voyages, transvasant ses positions par l’éloquence et la plume, tentant de réveiller
l’intuition nationale et de remporter des progrès génères, mais sa fonction exclusive
dans la transformation de la littérature persiste infime. Son condisciple “Mohamed Abdhuh”(1849-1904), azhariste
s’expulse grâce à  Affrânî, dans un affrontement poétique, il prêche des rénovations atténuées,
comme l’essor d’une instruction modernisé, la réforme de la langue arabe, le
retour au culte élémentaire, la fondation de la démocratie.

Il éloigne le nationalisme
des Arabes, mais conseille, avec la conservation des idées extrêmes de l’islam,
l’éventail des principes primordiaux de la civilisation européenne.

         En
conséquence, la Renaissance arabe de la fin du XIXe siècle et du début
du XXème siècle a repéré son achèvement en Égypte chez un certain
nombre d’auteurs comme : Cheikh
Abdhuh, Qasim Amine, Mouwelhi,
Abdallah, Nadim al-Bârûdi, Hafez, Shawqi,
Mutrân. Cette descendance d’initiateurs laisse un détour dans l’histoire du
roman arabe en Égypte ; enveloppant une phase accomplie, elle défit la
voie à une nouvelle époque. Ils tentèrent de rétablir les thèmes d’intuition.

2-    Le
roman arabe dans la conception moderne : 

« Le renouveau
de la période de la Renaissance fut caractérisé par deux tendances
majeures :

·       
Le mouvement néo-classique ; “Ihyâ”, qui signifie
littéralement « réanimation » ou « revivification »,
et qui consiste à se tourner vers le patrimoine arabe classique pour le
réinventer.                                                                                                          Ce
mouvement cherche à redécouvrir les traditions littéraires du passé et fut
influencé par les genres littéraires traditionnels comme le « maqamat » et » les
Milles  et une nuits ».

·       
Le mouvement moderniste “Iqtibas”
qui signifie littéralement “allumage de son feu au foyer d’un autre” et qui
consiste à puiser son inspiration dans les œuvres littéraires européennes,
voire à les adapter ou à les imiter. Ce mouvement prit naissance avec la
traduction des œuvres occidentales, essentiellement les romans, en arabe »29.

« L’histoire
du roman arabe couvre la période allant de la Nahda « Renaissance » à nos jours (1834- 2016). Elle ne
prétend pas, cependant, à l’exhaustivité. 
Il ya eu toujours des histoires en littérature arabe. La diversité des
noms employés pour les différentes sortes d’histoires montre combien

29. Littérature de langue arabe — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Littérature_de_langue_arabe

 

        elles étaient en vogue et avec
quelle exactitude on les désignait les uns des autres »30.

         Exister, créer, c’est percevoir
l’espace et s’y situer à sa juste place, à sa vraie mesure ; tel est le
véritable point de départ des nouveaux arts plastiques ou littéraires, à
commencer par le drame et le roman.

        Selon Hauser : « Pour la Renaissance, ainsi que pour toute
culture dynamique, active et ascendante, l’espace est le principe de base de la
vue optique du monde »31.

      Les promoteurs du renouveau littéraire en France, dans les années
soixante, dont Alain Robbe-Grillet
pour ne pas citer que le  plus turbulent
d’entre eux, se réclamèrent de cette dynamique. Ils cherchèrent le fondement de
ce que l’on a appelé par la suite « le  Nouveau Roman » dans
la renonciation, aux« conceptions essentielles de l’homme » et la
quête de « la profondeur » des choses, au profit de « l’objectif
optique », descriptif,  celui qui se
contente de mesurer, de situer, de limiter, de définir, ce qui montre
probablement le chemin difficile d’un nouvel art romanesque »32.

          La pensée arabe, figée, dans un temps
fixe, celui des origines, l’âge d’or de la Révélation, elle s’est trouvée
confrontée à cette intrusion violente dans son espace propre que fut
l’expédition de Bonaparte en Égypte.

x

Hi!
I'm Joan!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out